Un peu plus sur le verre anti-effraction

Un peu plus sur le verre anti-effraction

Un peu plus sur le verre anti-effraction

Les besoins et applications des vitres pour une protection renforcée des biens matériaux comme humains sont en augmentation. Les exigence architecturales modernes et l’amélioration de la gestion des risques ont favorisé une diversification des produits sur le marché et une solidité accrue des verres de protection. Dans les verres de protection, ou verres blindés, il existe différent types de verres. Voici donc quelques lignes sur un modèle anti-effraction, rédigées par votre vitrier de Toulouse.

LE PRINCIPE

Tout simplement pour limiter les risques d’effractions et augmenter la sécurité de l’espace à protéger. Ce type de vitrage est composé de feuilles de verre, d’une large épaisseur et de films PVC à l’intérieur des feuilles de verre. Tous ces éléments sont homologués par la norme EN 356 définissant le niveau de sécurité qu’il est possible d’atteindre avec le vitrage.

Les applications pour verre anti-effraction garantissant la sécurité des biens et des personnes peut se retrouver dans :

  • Des verres blindés pour des commissariats
  • Baies vitrées de magasins
  • Portes de commerce
  • Vitrages pour Maisons d’Arrêt et prisons
  • Vitrines de musées et galeries commerciales
  • Abri en verres blindés pour des sites exposés
  • Pharmacies et guichets de nuit
  • Vitrines de bijouterie
  • Véhicules blindés
  • Sas d’entrées

effraction

ANTI-VANDALISME, ANTI-EFFRACTION

Le premier niveau de protection se caractérise par un verre résistant aux jets d’objets. Les tests effectués en laboratoire sont effectués par des billes de 4,1 kg depuis des hauteurs différentes. Ainsi, le verre est certifié conforme à la norme EN 356 si trois vitres résistent aux chutes de billes sans que ces dernières ne traversent la paroi. Un cran au dessus, le deuxième niveau de protection résiste aux tentatives d’effractions à la masse ou à la hache. Un passage d’homme peut se réaliser à partir d’une ouverture de 40×40 cm. La résistance de la vitre est calculée en fonction du nombres d’impacts nécessaires pour réaliser une telle percée.

film-vitroprotect-max-anti-explosion-1763552

INSTALLATION

La mise en place et la pose doivent être conformes aux réglementations en vigueur et aux normes de sécurité. L’intégration dans des structures et châssis pour verre répondent aux mêmes exigences. Les classifications pour les menuiseries du verre à blinder sont établies par les normes EN 1522 et 1523, elles-même correspondant à la norme EN 356 pour les verres anti-infraction.

Le vitrage anti-effraction est parfois nécessaire dans certains cas. Chaque assureur défini ses attentes, il est donc préférable de vous renseigner d’abord auprès de celui-ci. Un niveau de protection adapté à ces attentes garantit la possibilité de se faire rembourser en cas d’intrusion. Pour plus de renseignements, nous sommes à votre disposition pour tout service concernant le remplacement de vitres ou l’amélioration de structures existantes.